Grand témoin 2018

Pr Guillaume Podevin (CHU d'Angers) : « La minichirurgie pédiatrique est dépendante des innovations du marché adulte »

Par
Dr Bertrand Demangeon -
Publié le 31/12/2018
PODEVIN

PODEVIN
Crédit photo : DR

Chez l'enfant, les longues cicatrices de laparotomie sont en voie de disparition. La miniaturisation des instruments, l'usage de robots et le concept de porte d’entrée unique permettent de tendre vers le zéro cicatrice, comme nous l'explique le Pr Guillaume Podevin, PU-PH au CHU d’Angers.

LE QUOTIDIEN : Dans quel objectif a été développée la chirurgie mini-invasive ?

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?