Entretien

Pour le Pr Manuel Bouvard, spécialiste du TDAH, les recommandations de la HAS sont « un grand pas »  Abonné

Publié le 16/02/2015
1424101082586831_IMG_147776_HR.jpg

1424101082586831_IMG_147776_HR.jpg
Crédit photo : DR

Dans quel contexte paraissent ces recommandations ?

Il y a de toute évidence un problème de sous-diagnostic en France. Les pays méditerranéens partagent quelque chose qui brouille les cartes depuis plus d’un siècle, c’est l’idée que ces problèmes de comportement et d’attention sont la conséquence de problèmes éducatifs ou d’émotivité. On n’a jamais voulu identifier le TDAH (Trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité) comme un problème à part entière.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte