Prévention de la mortalité néonatale

Plaidoyer pour des soins de cordon dans les pays pauvres  Abonné

Publié le 08/02/2012

LES PAYS en développement, à revenus faibles ou moyens, comptent pour 99 % de la mortalité néonatale globale. Et les infections causent environ 30 % de cette mortalité néonatale. Des moyens efficaces sont activement recherchés. Dans les tout premiers jours de la vie, on sait que le cordon ombilical constitue une porte d’entrée infectieuse. L’OMS et l’UNICEF recommandent une visite à domicile pour s’assurer du respect des règles d’hygiène néonatale chez les nouveau-nés. Deux études donnent des arguments pour une hygiène plus efficace.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte