Au 19° congrès sur l’obésité à Lyon

Ne pas interdire le lit parental aux enfants qui ont peur la nuit  Abonné

Publié le 10/05/2012
1336612380347379_IMG_83420_HR.jpg

1336612380347379_IMG_83420_HR.jpg
Crédit photo : phanie

Aller se blottir dans le lit des parents au cours de la nuit confèrerait chez les jeunes enfants une protection contre le surpoids. À l’inverse de ce à quoi on s’attendait, indiquent les auteurs (Nanna Olsen et coll., Copenhague), les enfants de 2 à 6 ans qui ont l’habitude de se réfugier dans le lit parental lorsqu’ils se réveillent au milieu de la nuit, sont moins souvent en surpoids. L’étude a porté sur 645 enfants prédisposés à l’obésité en raison d’un poids de naissance élevé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte