Ne pas agir seul  Abonné

Publié le 19/11/2018

Un parent doit éviter de régler seul la situation de harcèlement, même si le fait qu’on s’en soit pris à son enfant suscite des réactions immédiates de défense. Il faut envoyer un message clair à l’enfant, et lui expliquer que ces situations sont désormais punies par la loi (loi du 4 août 2014, article 222-33-2-2 du code pénal) d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende. La loi est là pour ne pas avoir à régler ce problème seul.


Source : Bilan Spécialiste