Asthme de l’enfant

L’exposition in utero à la pollution

- Mis à jour le 15/02/2009

LES ENFANTS nés dans des zones touchées par la pollution automobile auraient un risque accru de développer un asthme du fait de modifications génétiques acquises durant la vie intra-utérine. C’est ce que suggère une étude américaine publiée dans « PloS ONE ». Ce travail a porté sur une cohorte de couples mère-enfant de New York. Les chercheurs pensent avoir trouvé un nouveau témoin de l’exposition prénatale aux hydrocarbures aromatiques polycycliques (sous-produit de la combustion incomplète de combustibles contenant du carbone : une altération épigénétique du gène ACSL3.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?