Dépistage de la surdité néonatale

L’exemple de l’Indre-et-Loire  Abonné

Publié le 03/10/2011

ÉTUDE PROSPECTIVE, un dépistage néonatal a inclus de janvier 2003 à décembre 2009, 46 215 nouveau-nés dans les 4 maternités du département d’Indre-et-Loire, soit 96,04 % du total des naissances sur cette période. La mise en place du dépistage a fait l’objet d’un Programme Hospitalier de Recherche Clinique (PHRC) financé par l’Union régionale des Caisses d’Assurance Maladie (URCAM) et l’agence régionale de Santé (ARS). Dans le département, le dépistage est proposé aux parents de façon systématique, mais non obligatoire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte