Transmission materno-fœtale du VIH

Les nouveau-nés séropositifs ont un risque cardiovasculaire accru  Abonné

Publié le 27/02/2014
1393467376501405_IMG_123736_HR.jpg

1393467376501405_IMG_123736_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

Les derniers résultats de l’étude PHACS (Pediatric HIV/AIDS Cohort Study), fondés sur l’évaluation de 165 adolescents, indique qu’il est nécessaire de surveiller étroitement les enfants nés avec une infection par le VIH et notamment sur le plan cardiovasculaire.

Les jeunes, âgés de plus de 15 ans, ont reçu un traitement antirétroviral dès leur plus jeune âge, suite à une infection contractée par transmission materno-foetale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte