L’eczéma atopique sur les bancs de l’école  Abonné

Publié le 19/09/2012

La dermatite atopique essentiellement observée dans la population pédiatrique (entre 10 à 20 % des enfants) nécessite également quelques précautions en milieu scolaire surtout chez le petit enfant. Le prurit fréquemment rencontré dans l’eczéma a souvent des conséquences sur la vie quotidienne et scolaire de l’enfant. Il peut le rendre nerveux, irritable, favoriser les lésions de grattage et la surinfection entraînant des absences scolaires plus fréquentes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte