Conséquence de la grande prématurité

Le risque d’autisme semble doublé

- Publié le 29/01/2009
- Mis à jour le 29/01/2009
1276100157F_600x_30864_IMG_7866_1233460992497.jpg

1276100157F_600x_30864_IMG_7866_1233460992497.jpg
Crédit photo : S Toubon

LES CONCLUSIONS de chercheurs à propos du lien entre la grande prématurité et la survenue d’un syndrome autistique restent à prendre au conditionnel. Il faut y voir plutôt une sensibilisation des médecins à un dépistage précoce qu’une notion de prédictivité.

Kari Kuban (Boston) et coll. ont, en fait, cherché à vérifier les données d’études récentes suggérant une telle relation… Tout en sachant que les syndromes autistiques sont également liés à certaines conséquences des naissances avant terme (les crises convulsives, par exemple).

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?