Environ 20 % des cas chez l’enfant

La sinusite peut causer un syndrome de choc toxique

- Mis à jour le 16/06/2009
1276098522F_600x_71612_IMG_16112_1245210450549.jpg

1276098522F_600x_71612_IMG_16112_1245210450549.jpg
Crédit photo : (c) BSIP 1999 #1907399

UN GARÇON de 8 ans est présenté aux urgences pour une histoire de fièvre intermittente, vomissements, angine et rash cutané. La maladie a débuté six jours auparavant. Sur une présomption de pharyngite streptococcique, de l’amoxicilline avait alors été prescrite. L’examen aux urgences trouve un enfant fébrile, hypotendu et tachycardique. Le diagnostic présomptif est alors celui d’un syndrome de choc toxique (SCT) et l’enfant est transféré en USI pédiatrique. Un traitement par nafcilline, clindamycine et cefotaxime est mis en place, complété par un dopaminergique.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?