Une amélioration du comportement

La piste du régime alimentaire chez les enfants hyperactifs  Abonné

Publié le 04/02/2011
1296785709224094_IMG_53352_HR.jpg

1296785709224094_IMG_53352_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

« NotRE ÉTUDE montre que le régime d’éviction peut avoir un effet considérable sur le TDAH chez un groupe d’enfants non sélectionnés, avec un effet équivalent dans le TDAH et dans le trouble oppositionnel avec provocation », écrivent Lidy Pelsser et coll.

Jusqu’ici, les traitements psychopharmacologiques et psychosociaux constituent la base du traitement pour le TDAH. Mais les effets secondaires des psychotropes et les limites d’accès aux prises en charge psychosociales font rechercher des alternatives. Un régime alimentaire pourrait en être une.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte