Résidence alternée

Gérer les contraintes et les conflits  Abonné

Publié le 18/11/2013
1384742472470248_IMG_115198_HR.jpg

1384742472470248_IMG_115198_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

La loi du 4 mars 2002 relative à l’autorité parentale a donné une base légale à l’organisation d’une résidence alternée des enfants au domicile de leurs parents, en cas de divorce ou de séparation. L’objectif recherché était de permettre aux enfants d’entretenir des relations suivies avec leurs deux parents et de consacrer la parité de l’homme et de la femme dans l’exercice de l’autorité parentale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte