Anesthésie locorégionale sous AG

Fréquente en pédiatrie, en développement chez l’adulte  Abonné

Publié le 27/11/2014
1417082518564687_IMG_141546_HR.jpg

1417082518564687_IMG_141546_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Il est recommandé d’effectuer en règle une anesthésie locorégionale (ALR) chez des patients éveillés ou faiblement sédatés. Ainsi, en cas de traumatisme d’un nerf par l’aiguille ; une douleur fulgurante ou une décharge électrique constituent un signal d’alarme pour l’opérateur qui l’invite à stopper immédiatement son geste, ce qui n’est évidemment pas le cas chez un patient sous anesthésie générale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte