Des capacités tactiles à respecter

D’une main à l’autre, les prémas gardent la mémoire  Abonné

Publié le 05/04/2012
1333588826338978_IMG_81399_HR.jpg

1333588826338978_IMG_81399_HR.jpg
Crédit photo : F Berne-Audeoud

1333588827338979_IMG_81400_HR.jpg

1333588827338979_IMG_81400_HR.jpg
Crédit photo : F Berne-Audeoud

LE TOUCHER est l’un des sens les plus matures à la naissance. Même les prématurés dès la 33e semaine d’aménorrhée (SA) sont en mesure d’assurer le « transfert inter-main », cette capacité de reconnaître avec une main un objet déjà exploré par l’autre. C’est ce que viennent de mettre en évidence des chercheurs du Laboratoire de psychologie et neurocognition (CNRS/université Pierre Mendès France Grenoble 2/Université de Savoie) en collaboration avec le Laboratoire de psychologie de la perception (CNRS/Université Paris Descartes/ENS Paris) et le CHU de Grenoble.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte