Plasticité du cortex auditif

Sourds : un toucher très développé  Abonné

Publié le 16/07/2012
1342401235364915_IMG_87785_HR.jpg

1342401235364915_IMG_87785_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

1342401236364955_IMG_87803_HR.jpg

1342401236364955_IMG_87803_HR.jpg
Crédit photo : phanie

CHEZ LES SOURDS, le cortex auditif peu stimulé par des informations sonores s’adapte pour traiter des stimuli d’une autre nature. De nouveaux travaux américains (Christina M. Karns) suggèrent que le cortex auditif primaire des sourds est plus orienté vers le traitement des informations tactiles que visuelles. Ce qui expliquerait cette plus grande nécessité d’appréhender l’extérieur par le toucher observée en cas de surdité profonde.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte