ÉTUDE

Renifler fort pour s’imposer  Abonné

Publié le 18/03/2013

L’un des comportements les plus courants chez l’animal – le reniflement – pourrait aider à comprendre le cerveau. Cela pourrait permettre d’aider à identifier des régions cérébrales essentielles à l’interprétation des signes de communication. Ou de décrypter des comportements problématiques chez les humains, tels des troubles du comportement social. Après des observations chez des rats, Daniel Wesson et coll. observent que renifler n’est pas uniquement un moyen de repérage, mais sert aussi à la communication entre les individus.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte