Cholestéatome, rochers …

Les derniers IRM trouvent leur application en ORL  Abonné

Publié le 16/10/2014
1413423811552275_IMG_138126_HR.jpg

1413423811552275_IMG_138126_HR.jpg
Crédit photo : DR

Tumeur bénigne mais récidivante, le cholestéatome impose un traitement chirurgical. Il y a plus de dix ans, des signes évocateurs d’une récidive chez un patient opéré conduisaient à une nouvelle intervention destinée à éliminer une nouvelle lésion. « Aujourd’hui, en cas de suspicion clinique ou au scanner, on peut différencier une récidive d’un remaniement fibreux postopératoire grâce à la séquence de diffusion en IRM, et ainsi apporter une réponse claire quant à la nécessité d’une nouvelle intervention.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte