DMLA néovasculaires

Un arsenal thérapeutique enrichi  Abonné

Publié le 06/02/2014

Depuis le 12 novembre 2013, l’arsenal thérapeutique s’est enrichi dans les formes néovasculaires de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). C’est à cette date en effet que l’aflibercept (Eylea, Bayer) a obtenu son remboursement dans cette indication, la molécule ayant été autorisée depuis le 22 novembre 2012 par les autorités européennes (EMEA). Ceci porte à deux le nombre de molécules disponibles dans l’indication DMLA néovasculaire, avec le ranibizumab (Lucentis, Novartis), dans les deux cas en injection intravitréenne.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte