Neuromyélite optique

Le rituximab en première ligne ?  Abonné

Publié le 22/06/2015

La neuromyélite optique de Devic est une maladie inflammatoire du système nerveux central qui, à la différence de la sclérose en plaques (SEP), concerne essentiellement les nerfs optiques et la moelle épinière, ne touchant que rarement le cerveau. C’est une maladie potentiellement sévère, voire gravissime, notamment par son atteinte médullaire extensive. Elle peut donner une cécité bilatérale et/ou des atteintes sensitivomotrices marquées. La NMO est associée à un marqueur biologique très spécifique, l’anti-aquaporine 4 dosé dans le sérum, avec une sensibilité de 60-70 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte