Dédouaner la lumière bleue  Abonné

Par
Dr Maia Bovard Gouffrant -
Publié le 20/06/2019

Les écrans ont un impact négatif, car ils sollicitent la vision de près et limitent les activités des enfants à l’extérieur. La question de la toxicité intrinsèque de la lumière bleue – qui a fait s’envoler la vente de filtres bleus – est en fait complexe. Ce spectre est indispensable à la rétine pour fabriquer de la dopamine, qui limite la myopie, et les filtres bleus ne doivent pas être proposés aux enfants myopes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte