Des ophtalmologues au ministère de l'Intérieur

Armes sublétales : des blessures oculaires graves et nombreuses  Abonné

Par
Damien Coulomb -
Publié le 12/11/2019
Depuis le début du mouvement des « Gilets Jaunes », les services hospitaliers sont confrontés à un nombre sans précédent de blessures oculaires graves. Après la publication d’un bilan dans le « Lancet », les ophtalmologues ont demandé un moratoire au ministère de l’Intérieur le jeudi 9 novembre.
43 blessures entre 2016 et 2019

43 blessures entre 2016 et 2019
Crédit photo : AFP

En 2019, les armes sublétales (LBD 40, grenades de désencerclement…) ont causé 15 blessures. Elles étaient 25 en 2018, contre seulement 3 en 2017 et 2016. « Depuis l’introduction des armes sublétales dans les années 1990, on voyait bien quelques rares patients, mais ce nombre a explosé », depuis le début du mouvement des « Gilets Jaunes », explique le Pr Bahram Bodaghi, chef du service d’ophtalmologie de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (AP-HP) à Paris.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte