Responsabilité collective ou individuelle ?  Abonné

Publié le 23/03/2011

L’obésité est un marqueur de transition nutritionnelle, une pathologie des modes de vie aggravée par divers facteurs, biologiques, génétiques, épigénétiques. « Dans ce contexte bio-psycho-social », explique le Pr Arnaud Basdevant* (hôpital de la Pitié-Salpétrière, Paris), le caractère multifactoriel des déterminants de l’obésité soulève la question de la responsabilité collective (maladie de la société) et personnelle (maladie résultant d’un comportement individuel).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte