Près d'une personne sur quatre pourrait être obèse en 2045

Par Dr Lydia Archimède
Publié le 23/05/2018
- Mis à jour le 15/07/2019

Si la tendance actuelle se confirme, près d'un quart de la population mondiale sera obèse en 2045, selon une étude, dont les résultats n'ont pas encore été publiés, présentée lors du Congrès européen sur l'obésité qui se tient à Vienne du 23 au 26 mai.

Selon les projections de l'équipe de chercheurs danois et britanniques, la prévalence de l'obésité atteindra les 22 % en 2045 (contre 14 % en 2017) et 1 personne sur 8 (12 %) sera atteinte de diabète de type 2 (9 % en 2017). Selon les auteurs, si l'on veut ralentir la progression du diabète et la maintenir en dessous des 10 %, il faudrait réduire la prévalence de l'obésité de 25 %.

Cette projection cache des disparités selon les pays. Par exemple, si la tendance actuelle se maintient, plus de la moitié (55 %) de la population des États-Unis sera obèse en 2045, contre 39 % en 2017.

« La tendance peut être inversée, mais il faut pour cela des politiques volontaristes et coordonnées », a estimé l'un des auteurs de ces travaux, le Dr Alan Moses du département R&D de Novo Nordisk. « Chaque pays est différent, du point de vue génétique, social et environnemental, c'est pourquoi il n'y a pas de recette unique. Chaque pays doit privilégier la stratégie qui lui correspond le mieux », a-t-il estimé.


Source : lequotidiendumedecin.fr