L’anesthésie agresse-t-elle le cerveau ?

Une question toujours très débattue  Abonné

Par
Publié le 28/11/2016

« La perte de conscience sous anesthésie est un processus complexe, précise d'emblée le Dr Lionel Velly (CHU la Timone, Marseille). Néanmoins les anesthésiques agissent tous au niveau central sur les récepteurs neuronaux notamment les récepteurs GABA-A couplés aux canaux chlorés et les récepteurs NMDA couplés aux canaux calciques. Cette fixation vient moduler l'excitabilité neuronale et la transmission synaptique. Or on sait aujourd'hui que les neurotransmetteurs exercent un rôle crucial dans la maturation, l'organisation et la plastie cérébrale tout au long de la vie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte