Une avancée vers un vaccin ?  Abonné

Publié le 18/12/2014

On ignore encore quel est le facteur déclencheur de la sclérose en plaques (SEP). Les derniers travaux d’une équipe new-yorkaise viennent conforter le nombre croissant d’arguments indiquant que cette pathologie pourrait être déclenchée par une toxine – la toxine epsilon. Elle est produite par certaines souches de Clostridium perfringens et est peut-être transmises par des aliments contaminés. La toxine epsilon (ETX), produite par C. perfringens de type B et D, est considérée comme une toxine létale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte