Chez un patient en coma profond

Une activité cérébrale jamais encore détectée  Abonné

Publié le 23/09/2013

L’HISTOIRE débute avec l’arrivée aux urgences d’un patient réanimé après un arrêt cardio-respiratoire. Il est inconscient et présente des convulsions généralisées quasi-périodiques pour lequel il reçoit un traitement antiépileptique (carbamazépine 200 mg x3/j, diazépam 10 mg x3/j et thiopental I. V. 1 745 µg/kg/h) ce qui lui réduit sensiblement les convulsions. L’électroencéphalogramme (EEG) alors pratiqué, montre un motif de signal jamais encore observé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte