Quelle alternative pour les patients sous anticoagulants ?  Abonné

Publié le 06/06/2013

Pour les patients chez qui la neurochirurgie est contre-indiquée, une nouvelle technique se développe : elle consiste à léser le VIM par le gammaknife (faisceaux de radiations multiples focalisés sur l’endroit à brûler), autrement dit, sans qu’il soit besoin d’ouvrir la boite crânienne. Cette lésion permet aussi de contrôler le tremblement essentiel, mais le risque de détruire du tissu au-delà du VIM n’est pas nul. Une équipe de Marseille (CU La Timone) travaille actuellement sur cette alternative qui en est encore au stade expérimental…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte