Après la visualisation et la caractérisation des lésions

L'imagerie neuroradiologique devient prédictive  Abonné

Par
Publié le 13/10/2016

« Comme dans tous les types d'imagerie, il a été demandé aux radiologues aidés de la technique de voir les anomalies puis de les caractériser », rappelle la Dr Myriam Edjlali-Goujon. Le développement des nouvelles séquences d'IRM a permis de nombreuses évolutions dans la caractérisation des lésions. Perfusion, diffusion et spectroscopie, qui font désormais partie de la palette d’outils disponibles en routine, permettent par exemple de préciser le caractère bénin ou malin d'une tumeur, ce qui guide sa prise en charge et peut éviter des exérèses inutiles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte