Déclin cognitif plus rapide et plus important

Les syndromes extrapyramidaux péjoratifs dans la maladie d’Alzheimer

Publié le 01/10/2009
- Mis à jour le 01/10/2009
1276110497F_600x_89726_IMG_19773_1254460978163.jpg

1276110497F_600x_89726_IMG_19773_1254460978163.jpg
Crédit photo : S TOUBON

LES SIGNES extrapyramidaux (EPSs), fréquemment associés à une maladie d’Alzheimer (MA), restent mal décrits. Quelle est leur fréquence dans la MA ? Ont-ils des facteurs de risque ? Les EPSs ont-ils un impact au cours du temps sur l’évolution de la maladie, voire sur le déclin cognitif ?

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?