Un évènement indésirable grave

Les césariennes à vif, c’est fini  Abonné

Publié le 30/06/2020
Un groupe de travail pluriprofessionnel a planché sur les défauts d’anesthésie lors de la césarienne. Son objectif : que tous reconnaissent leur gravité et s’organisent pour les combattre.
Évaluation de la qualité de l’anesthésie avant incision : tester la zone d’incision et plus haut en limite de champ

Évaluation de la qualité de l’anesthésie avant incision : tester la zone d’incision et plus haut en limite de champ
Crédit photo : Avec la permission de la Dr Martine Bonnin

Crédit photo : DR

Malgré l’efficacité et la sécurité incontestables de l’anesthésie locorégionale pour la pratique de la césarienne, presque tous les professionnels de santé travaillant en obstétrique ont vécu ou entendu parler de situations dans lesquelles une analgésie insuffisante a conduit les femmes à vivre des douleurs plus ou moins intenses lors de leur césarienne. Cette situation de césarienne « à vif » est, à juste titre, un motif de plainte des femmes à l’encontre des équipes d’obstétrique et d’anesthésie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte