Les cellules gliales peuvent se reprogrammer en neurones et permettre la réparation cérébrale  Abonné

Publié le 21/11/2014

Les potentialités des cellules gliales vont bien au-delà de leurs rôles traditionnels dits de « support » dans l’environnement des neurones. Selon une étude publiée dans « Stem Cell Reports », ces cellules pourraient même représenter une voie d’avenir en neurologie pour compenser la perte neuronale secondaire aux maladies neurodégénératives ou à un accident vasculaire cérébral (AVC).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte