Des récupérations observées chez la souris

Le lithium, un espoir dans la remyélinisation des nerfs lésés  Abonné

Publié le 23/02/2012

DANS LES LÉSIONS des nerfs périphériques, on observe une démyélinisation consécutive à une atteinte de la cellule de Schwann, qui est généralement suivie d’une dégénérescence de l’axone. L’une des voies de signalisation contrôlant l’expression des gènes de la myéline est la voie Wnt/ß-caténine. L’activation Wnt induit l’inhibition d’une enzyme, la synthase kinase 3ß du glycogène (GSK3ß), prévenant ainsi la dégradation de la ß-caténine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte