Un marqueur d’évolutivité des troubles cognitifs

L’atrophie corticale à l’IRM prédit l’Alzheimer  Abonné

Publié le 11/04/2011

« UN AMINCISSEMENT rapide du cortex est le reflet d’un phénomène dégénératif », explique le Dr Linda McEvoy, auteur principal d’une étude sur l’intérêt de mesurer l’évolution de l’atrophie corticale chez des sujets ayant des troubles cognitifs légers. D’après l’équipe de l’université de Californie à San Diego, ce marqueur en neuroimagerie permet en effet de prédire le risque de développer une maladie d’Alzheimer.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte