La motivation stimule la récupération précoce  Abonné

Publié le 17/12/2015

Une étude japonaise publiée dans le magazine « Science » apporte la preuve de la responsabilité causale des noyaux accumbéens (NA), neurones impliqués dans la récompense et la motivation dans la récupération après une blessure médullaire. Au stade précoce, leur activation booste l’activité du cortex moteur et la récupération précoce post-lésionnelle. Dans ses expérimentations, le Pr Yukio Nishimura a étudié la récupération de la dextérité digitale chez des macaques ayant une lésion médullaire en C4-C5, au stade précoce et au stade tardif.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte