Une étude en anatomopathologie

La démyélinisation corticale, l’un des aspects de la SEP  Abonné

Publié le 08/12/2011

DANS LA SEP, l’imagerie et les études histopathologiques ont suggéré une corrélation entre les lésions démyélinisantes corticales et les dysfonctionnements cognitifs, ainsi que la progression de la maladie.

La plupart des études sur les lésions corticales ont été réalisées à partir des autopsies de patients ayant souffert d’une forme évoluée et chronique de la SEP. La nature non inflammatoire des lésions a été soulignée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte