Dans la maladie de Parkinson

Enjeu de la recherche, prévenir ou ralentir la neuro-dégénérescence  Abonné

Par
Publié le 18/12/2017
parkinson

parkinson
Crédit photo : PHANIE

Une protéine, l’alphasynucléine, s’accumule dans les cellules cérébrales de patients atteints de maladie de Parkinson. Si cette accumulation est connue depuis 20 ans, son implication dans le déclenchement d'une réponse auto-immune se précise.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte