Entretien

Dr Pradat : « On peut désormais quantifier de façon précise l’atrophie de la mœlle épinière »  Abonné

Publié le 16/10/2014
LE QUOTIDIEN DU MEDECIN : Comment mesurer la perte de motoneurones ?

Dr PIERRE-FRANÇOIS PRADAT : Fruit d’une collaboration entre les équipes d’imagerie et de neurologie à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, notre travail, SPINE, étudie l’intérêt de l’IRM à haut champ pour évaluer la gravité des maladies de la moelle épinière et prédire leur évolution, que celles-ci soient le résultat d’un traumatisme de la moelle ou dégénératives, comme la sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou l’amyotrophie spinale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte