Maladie de Charcot, vérités et contre-vérités

Dr Pradat : « La théorie de foyers infectieux dentaires à l’origine de la SLA est à mon sens "délirante" »  Abonné

Publié le 16/06/2014
1402881133529968_IMG_131762_HR.JPG

1402881133529968_IMG_131762_HR.JPG
Crédit photo : DR

1402881131529835_IMG_131729_HR.jpg

1402881131529835_IMG_131729_HR.jpg
Crédit photo : AFP

LE QUOTIDEN : La SLA est une maladie de l’adulte jeune ?

Dr PIERRE-FRANÇOIS PRADAT : Faux. Elle peut débuter à 20 ans comme à 90 ans, son pic de fréquence étant à 65 ans. Même si elle est peu connue, ce n’est pas une maladie exceptionnelle, son incidence n’étant que deux fois moindre que celle de la sclérose en plaques par exemple. Sa prévalence toutefois est beaucoup plus faible, en raison de l’espérance de vie limitée des patients.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte