Des agrégats plaquettaires chez les femmes ménopausées  Abonné

Publié le 15/02/2013
1360866785410480_IMG_99185_HR.jpg

1360866785410480_IMG_99185_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

Il est peut-être possible de déceler dans le courant sanguin des indices préfigurant à des problèmes de mémoire chez les femmes âgées ménopausées. Ces indices se manifestent sous la forme de microvésicules thrombogènes, contenant des agrégats de fragments plaquettaires, qui contribueraient à l’activation de la coagulation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte