Peut-être des facteurs biologiques sous-jacents

Crise de la quarantaine : les singes aussi  Abonné

Publié le 23/11/2012
1353611504391183_IMG_94378_HR.jpg

1353611504391183_IMG_94378_HR.jpg
Crédit photo : AFP

La crise de milieu de vie n’affecte pas que notre espèce. Une équipe de chercheurs internationale montre qu’elle touche aussi nos plus proches « cousins » : une étude réalisée chez plus de 500 singes (chimpanzés et orangs-outans) retrouve chez eux le même type de courbe en U qui caractérise le sentiment de bonheur chez l’homme et la femme.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte