Comment le cerveau trouve l’aiguille dans la botte de foin  Abonné

Publié le 23/04/2013
1366645622427635_IMG_103849_HR.jpg

1366645622427635_IMG_103849_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

On a perdu une lentille de contact sur le sol de la salle de bains, le hamster qui s’est échappé dans le paysage, la clef de contact dans un tas de gravier. Et on les retrouve. Notre cerveau est donc capable de retrouver la fameuse aiguille dans la botte de foin. Des chercheurs de l’Université de Berkeley ont identifié la façon dont notre cerveau s’engage dans ce type de recherche ciblée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte