Alzheimer : un dépistage par le LCR au moins 5 ans avant les premiers symptômes  Abonné

Publié le 18/10/2013
1382027380464383_IMG_113614_HR.jpg

1382027380464383_IMG_113614_HR.jpg
Crédit photo : S. Toubon

Si le recours à la protéine Tau et au peptide bêta dans le liquide céphalo-rachidien (LCR) est largement validé dans le cadre de la recherche sur la maladie d’Alzheimer, beaucoup d’inconnues persistent pour leur utilisation en pratique. Les choses se précisent un peu quant à une application dans le dépistage précoce avec l’étude américaine BIOCARD.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte