Insuffisance rénale chronique

L’allopurinol décevant  Abonné

Par
Publié le 03/07/2020
L’hypouricémiant ne s’est pas révélé efficace en prévention de la progression de l’insuffisance rénale chronique.
Pas de différence dans les variations du taux de filtration glomérulaire

Pas de différence dans les variations du taux de filtration glomérulaire
Crédit photo : Phanie

L'allopurinol permettrait-il de ralentir la progression de l'insuffisance rénale chronique (IRC) ? Deux études académiques, randomisées versus placebo, répondent par la négative : l'une américaine (essai PERL) chez des sujets diabétiques ayant une maladie rénale débutante (1) et l'autre australo-néo-zélandaise (essai CKD-FIX) chez des patients ayant une IRC de stade 3 à 4 à risque de progression (2).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte