Davantage de patients mais des consultations moins longues

Portrait-robot et activité des 7 000 généralistes en zone prioritaire  Abonné

Par
Publié le 26/05/2020
Une étude de la DREES (ministère de la Santé) analyse le profil et la pratique des 7 000 généralistes libéraux installés dans les 9 000 communes classées zones d'intervention prioritaire (ZIP). Leur rythme de travail y est plus soutenu que la moyenne.

Être généraliste libéral dans les zones d'intervention prioritaire (ZIP), ces territoires majoritairement périurbains ou ruraux caractérisés par une offre médicale insuffisante ou des difficultés d'accès aux soins, nécessite des reins solides, illustre une étude sur les pratiques de ces 7 000 médecins de famille entre 2014 et 2017.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte