Gare aux fausses allégations !  Abonné

Publié le 14/11/2013

• Un paranoïaque peut trouver dans le harcèlement moral un support crédible à son sentiment de persécution.

• Un individu pervers disqualifie ainsi un supérieur ou un collègue en l’accusant et en se posant en victime.

• Un salarié licencié pour faute tente en mettant en cause sa hiérarchie une qualification pour harcèlement moral devant les prud’hommes.

• Une personne incompétente, de mauvaise volonté, ou fonctionnant sur un registre sensitif, peut se sentir harcelée par des remarques censées la stimuler.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte