Infections a Clostridium difficile

Une transmission possible sans patients symptomatiques  Abonné

Publié le 26/09/2013
1380158096456831_IMG_111478_HR.jpg

1380158096456831_IMG_111478_HR.jpg
Crédit photo : MediaforMedical

DE NOTRE CORRESPONDANTE

L’UNE DES IDÉES CENTRALES qui guident les efforts pour prévenir l’infection à C. difficile est que les patients symptomatiques à l’hôpital sont la source majeure de transmission. Les efforts de prévention se concentrent donc sur les patients symptomatiques, jusqu’à l’arrêt de la diarrhée, et la désinfection de leur environnement. Toutefois, la difficulté à contrôler la bactérie C. difficile malgré ces mesures a amené à se poser des questions sur les modèles traditionnels de transmission.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte