Une protéine clef de la transmission du paludisme est identifiée  Abonné

Publié le 25/02/2014
1393263233500908_IMG_123599_HR.jpg

1393263233500908_IMG_123599_HR.jpg
Crédit photo : CDC

Deux équipes ont découvert de manière indépendante l’importance d’une protéine qui déclenche le développement sexué du parasite du paludisme, ce qui préside à son infectivité. Cette protéine, nommée AP2-G est une cible concrète pour lutter contre l’infectivité du parasite.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte