Une équipe française identifie une protéine clé dans l'infection par le chikungunya

Par
Damien Coulomb -
Publié le 27/09/2019

Crédit photo : PHANIE

Les mécanismes de l'infection par le chikungunya sont encore mal connus, mais un coin du voile vient d'être levé. Les chercheurs de l'unité INSERM/CNRS « Génomes, Biologie cellulaire et thérapeutique » (université paris Diderot) au sein de l’équipe d’Ali Amara ont en effet identifié une protéine essentielle à la réplication du virus dans ses cellules cibles, les cellules musculaires et les fibroblastes. Son petit nom ? FHL1.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?