Dans les USI australo-néozélandais

Une baisse spectaculaire de la mortalité chez les patients avec septicémie sévère  Abonné

Publié le 20/03/2014
1395281799507278_IMG_125480_HR.jpg

1395281799507278_IMG_125480_HR.jpg
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

La septicémie sévère et le choc septique représentent la principale cause de mortalité chez les patients en unité de soins intensifs (USI). Pour améliorer la survie de ces patients, plusieurs études randomisées menées au cours des 20 dernières années ont tenté d’identifier de nouveaux traitements, mais les échecs ont abouti a l’impression que peu de progrès ont été accomplis.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte